S’il y a bien un marronnier de notre presse nationale qui me rend malade, c’est le fameux Classement annuel des meilleures écoles de commerce en France… Je devrais écrire « Classements » en fait car désormais pas moins de 5 canards publient chacun leur classement maison. Ce qui du coup a fait penser à un malin à publier le Classement des Classements des écoles de commerce. Si, si… On se croirait sur France 3 et son jeu Questions pour un Champion

Mais comment ces journaux sérieux, bien intentionnés et sans arrière-pensées classent nos businesse scoules ?

De manière TRÈS scientifique, rassurons-nous. Prenons le dernier en date, celui du Parisien, qui nous décrit ainsi sa méthodologie : Seize critères ont été sélectionnés pour classer les écoles de management délivrant le grade de Master. La rédaction du Parisien / Aujourd’hui en France réalise ce palmarès suite à un questionnaire envoyé aux écoles (seule l’école Burgundy School of Business n’a pas souhaité répondre). En cas d’égalité, les établissements sont classés par ordre alphabétique. 

Où on apprend dès le début que ce palmarès a été réalisé suite à un questionnaire envoyé aux écoles. Didier Raoult peut aller se prendre un bain dans la Cannebière…

Passons donc au crible de l’ironie ces critères :

Label-Prestige : là faut pas rire, ce sont les labels « officiels » des université et écoles, c’est donc du sérieux et du lourd, mais c’est surtout pour virer du haut du classement toutes les petites écoles. Ça fait du bien et ça ne coûte que quelques administratifs à plein temps pour remplir là aussi des questionnaires… Pas de bol, ce ne sont que des labels et pas des classements donc va falloir trouver des trucs pour les départager et je n’ai plus que 2 jours pour sortir mon papier…

Puissance, Développement et Infrastructure : c’est bien connu, plus t’es riche, plus t’es bon. Je prends.

Attractivité : Panurge si tu m’entends… Au moins je ne risque pas de me faire engueuler. Je valide.

Corps Professoral, Pédagogie et Recherche : Pour être un bon prof, tu dois être un chercheur, faire tes cours en anglais et avoir des avis positifs…

STOOOOOP

L’idée d’enseigner à des étudiants qui sortent de Terminales S des matières qu’ils n’ont jamais abordées, dans une langue qu’ils ne maitrisent pas et tout ça par des chercheurs Uber plus que des professeurs me laisserait un peu circonspect en temps normal… mais bon, #toutvabien. Je valide.

Allez, un dernier pour la route :

Digital (Nombre de fans Facebook et de followers Twitter, abonnés sur Instagram, membres LinkedIn) : Oui, oui, vous avez bien lu ! Une BS est classée par Le Parisien suivant son nombre de fans Facebook, Twitter, Insta et LinkedIn… Ben voilà quoi. On va s’arrêter là. Le monde est devenu complètement cinglé et Papa/Maman vont être contents d’apprendre qu’ils ont fait des économies pour choisir une GRANDE école de commerce à leur rejeton alors qu’ils ont en fait financé des influenceuses…

Bizarrement, ça vous aura peut-être échappé, ne figure nulle part un critère qui ne me semblerait pourtant pas idiot : l’acquisition des compétences enseignées aux étudiants à leur sortie de l’école !

Quoi « compétences » ? Pour quoi faire ? Depuis quand on va dans une école de commerce pour acquérir des compétences ? On va dans une école pour acquérir… sa marque et être embauché par une entreprise avec le salaire et les responsabilités associés à cette marque dans les grilles de recrutements ! Qu’il est con lui ! C’est d’ailleurs pour ça qu’on a rajouté le critère Insertion (salaire à la sortie) des fois que certaines écoles auraient des velléités de grappiller quelques places dans le classement de tête…

Tout ça n’est pas sérieux. Et il est temps que cela change.

Je crois que je vais m’auto-liker. Peut-être qu’ainsi certaines écoles feront appel à moi.

François

PS: je parle anglais mais par contre je ne cherche pas moi, je trouve…

Published On: juin 4th, 2020 / Categories: éthique.biz, Humeurs Marketing / Tags: /

Ne ratez pas le dernier égoBlog !

Promis, nous n’utiliserons pas vos données à d’autres fins.

    Add notice about your Privacy Policy here.